Va Voir à Paris Si J'y Suis !

05 novembre 2008

I apologize !

  J’ai de bonnes raisons ! Si j’ai abandonné ce blog c’est parce que j’ai trouvé un boulot, un boulot, oui et en or (j’exagère un peu bien sûr, il faut bien pouvoir justifier les bonnes raisons mentionnées ci-dessous, oups je parle comme dans mes e-mails pro là !!) ! Je me suis même faîte augmenter c’est vous dire …

  Bref, le CDI est pour janvier, donc j’ai sorti mon nez du nouveau catalogue Ikéa pour écrire quelques lignes sur mes futurs changements de vie. Car oui, bah ouai, je vais avoir mon appartement, un appartement à moi toute seule !

*Fini d’être réveillés par ses doubles qui partent plus tôt à la fac ou au boulo.

*Fini de devoir passer au toilette juste après un de mes double qui est réglé comme un coucou et fait son gros pêché mignon de bon matin.

*Fini les : « T’étais où ? / Tu vas où ? (agrémenté parfois du « avec qui ? ») »

*Fini les déboulages les dimanche après-midi de tonton Lucien qui est sourd d’oreille (malgré un appareil auditif) et oblige tout le beau monde à hurler au lieu de parler (mais ils se battent ou ils discutent ma parole ?)

*Fini les remontages de bretelles un lendemain de fête : « t’as pas fermé la barrière !! T’avais laissé la clé dans la porte !!, Et la lumière toute la nuit c’est pour les minimoys !! »

*Fini le : « Mais le sol est toujours sale ici, j’en ai marre !! » de ma mère qui se répète au minimum 5 fois par jour (c'est-à-dire autant de fois que quelqu’un entre et sort de la maison). Mais maman, c’est un sol !!! Comment veux-tu qu’il soit par le plus grand des hasard immunisé contre toutes tâches puisque l’on marche avec nos pieds dessus. Ce sont ces mêmes pieds qui arpentent des mètres de sols divers et surtout des sols eux-mêmes sales, c’est la dure loi du cycle de la saleté !!

*Surtout, je pourrai ramener qui je veux dans mon chez moi sans risquer que mes ami(es) ne tombent sur un de mes double en caleçon sortant de son hibernation ou pire sur le fameux tonton Lucien … (j’ai déjà fini toute honteuse plus d’une fois ce qui m’avait contrainte à ne plus inviter personne).

J’en passe et des meilleures ...

  En tout cas, hâte de passer à cette étape cruciale du 1er appartement !! OK, je le prends toute seule, mais bon, cela montre au moins que je peux être une demoiselle indépendante eh eh (payer tout ça avec un seul salaire, c’est que j’assure, non ?)

A bientôt pour la suite ...

Posté par EmiliaR à 19:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Les promesses que l’on ne respecte jamais.

Quelle stupeur en me rendant compte que cela fait prés de 3 mois que j’ai laissé ce blog en jachère. Et pourtant j’avais promis (à moi-même, oui j’adore me parler, il faut dire que je dis toujours des trucs intéressants ce qui explique tout) de remplir le plus régulièrement possible ce modeste blog. Et Résultat : NADA !

Boooooh, je vais m’empresser de dire à moi-même que je suis trop nulle et j’avais assez motivée pour faire quoique ce soit. D’ailleurs, c’est parce que je m’ennui sévère que je me suis souvenue de ce blog en plein abandon. Honte à moi !

Posté par EmiliaR à 18:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 juillet 2008

Après le It-Bag, voici le It-Book : Le Palmarès des Cosmétiques !

DSCN1092  Vous vous attendiez à ce que It-Book, rythme avec Prix Pulitzer ! Non, non, pas de best seller de Cormac Mc Carthy en vu, vous me surestimez dites moi, c’est flatteur … (mais que cela ne vous empêche pas de lire « The Road », perso, je l’ai lu en version originale héhé).

Bref, toutes les filles se sont déjà plus d’une fois mordues les doigts d’avoir pu dépenser une vraie fortune pour une crème qui au final n’a pas réussi à faire disparaître votre peau grasse, mais a parfaitement réussi à faire disparaître une belle somme de votre porte monnaie …

  No panic, on l’a toute connu. Le problème avec les produits cosmétiques, c’est qu’ils nous sortent de nouveau produit à tout va et nous vante la nouvelle mega supra formule / plante / molécule (au choix) révolutionnaire ! Comment s’y retrouver ? Est-ce que les crèmes les plus chères sont forcements les plus efficaces ?

  A toutes ces questions, j’ai trouvé une solution : Le Palmarès 2008 des Cosmétiques ! C’est un beau matin, en tombant sur l’émission « Bien Etre » sur la TNT, que je découvre l’une des auteurs du livre nous citer sur le plateau les produits sélectionnés pour lutter contre la cellulite (chose très rarement osé à la tv).

Telle une acheteuse compulsive du TV Achat, je fonce sur Amazon pour me procurer le fameux sésame, et voir si le miracle tant attendu est belle et bien arrivé !

Et le miracle est bien là. Les produits sont décortiqués, ils sont jugés sur leur composition / efficacité, sur le rapport qualité / prix et même les éventuelles réserves (type paraben …).

  Bref, on aurait pu le rebaptiser le « guide »des cosmétiques, tellement ce livre est de bon conseil. On devient infaillible sur les composants.

  Au moins, on achète un produit dont on est sûr de son efficacité ! Comme le dit si bien le grand philosophe surnomé « la voix » dans secret story : « Méfiez-vous des apparences ». Eh bien je dirai la même chose pour les cosmétiques, ce ne sont pas forcement les plus chers et les marques les plus connus qui sont de meilleur qualité

  Je ne vais pas vous citer tous les produits number 1 du livre (veux pas me faire attaquer en justice moi), juste pour le plaisir de partager des bon plans, je vais vous en révéler un que j’ai personnellement testé.

  Il s’agit du Shampoing Schwarzkopf Oléo Nutrition, il est classé number 4 dans la catégorie des produits pour cheveux secs et fragiles. Et en effet, il mérite bien sa place, car une fois le passage du shampoing, dés le rinçage on sent la différence : les cheveux deviennent touts lisses, facile à démêler. Bref, un shampoing pas cher et efficace, que demander de plus ?

  Voilà, faîtes passer l’info, qu’on arrête de nous prendre pour des cruches !

PS : au passage, les fameuses crèmes auxquels on ajoute un indice anti-UV pour protéger du vieillissement (oui, oui, avec IP 15, truc) et surtout pour ajouter quelques euros …

1- les indices sont trop faibles pour pouvoir REELEMENT empêcher les filtres de passer

2- comme pour les vacances, il faut renouveler toutes les 2/3 heures pour que l’IP soit efficace et vu que la crème de jour on ne s’en tartine qu’une fois, bah les IP ont les payes mais ils ne servent à rien !

A méditer ! Vous me croyez pour les cruches maintenant ?

Posté par EmiliaR à 22:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 juin 2008

(J-66) Les Soldes 3 : Petit Guide de Survie en milieu hostile (la jungle des étiquettes)

Partie 3 : La Fièvre acheteuse (ça peut se guérir si on l’identifie !)

moutons  C’est ce que j’appelle personnellement : « la frénésie d’achat ». C’est simple, c’est comme l’effet de foule.

  Je vous explique pour être plus claire. De ce type de cas, nous réagissons comme des moutons (mais qui posséderaient un compte bancaire à la Société Générale). Le fait de voir tout le monde acheter, cela créé un désir/envie, donc on copie, on achète également. On peut aussi le qualifier d’effet de mimétisme ou de masse.

  Vous devez me prendre pour une fo-folle avec ma théorie du mouton. Mais, cherchez bien dans votre mémoire … Vous est-il déjà arrivé de vous intéresser à tel ou tel vêtement juste parce que la voisine l’a reluqué sous toutes les coutures ou bien qu’elle l’a emporté avec elle pour l’acheter ?

Bah vous voyez ! Les voilà mes moutons !

  C’est comme cela que l’on se retrouve à acheter des articles que nous ne mettrons qu’une fois, voir pas du tout …

  L’autre cause de la fièvre acheteuse que j’ai personnellement identifiée (je fais de mes expériences personnelles des études sociologiques ! Non, non là je déconne lol) a un lien direct avec la partie 1 : Ambiance. La chaleur, le bruit, la foule … Tout cela nous conditionne (à avoir mal à la tête déjà) a être dans un état second qui nous mène à :

Tout il est beau

Tout il me donne envie

Tout il n’est pas cher

(Petit message que j’adresse à l’Académie Française : Je suis vraiment désolée pour avoir fait voler en éclat toutes les règles de grammaire auxquelles vous êtes si attachés. Mais je tiens à préciser que dans un souci de vérité, je me suis vue dans l’obligation de retranscrire au plus juste les paroles irraisonnées, approximatives et dénuées de sens des pauvres accros aux soldes, et au shopping en général. En effet, en période de soldes, celles-ci se voient dans l’impossibilité de construire des phrases lorsqu’elles sont aveuglées par de multitude de chiffres avec des pourcentages et des "–" devant, ce que je dois l'avouer est très troublant …)

  Après cette « petite «  parenthèse, je reprends (désolé, mais j'adore le français et Jean d'Ormesson) :

  Là désolé, mais il n’y pas d’autres remèdes que de tout de suite bouger ses fesses vers un périmètre de sécurité d’au moins 500 m au-delà de tous points de vente portant la mention : Soldes ! Sinon, vous serez soumis à la doctrine du : Travaillez plus pour gagner plus », car votre pouvoir d’achats après les soldes risque d’en prendre un coup !

Conclusion : « Mes amis liguons-nous et résistons aux moutons (avec un compte en banque) ! »

Posté par EmiliaR à 17:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

(J-66) Les Soldes 2 : Le petit guide de survie en milieu hostile (la jungle des étiquettes)

Partie 2 : Les Aléas

2764787  Comme indiqué dans la partie 1, les vêtements/chaussures/sacs … sont triturés dans tous les sens, regarder sous toutes les coutures donc les accidents arrivent : trou, tâches, manque un bouton (bon plan si on est une as de la machine à coudre ou si sa mami l’est ! Pour avoir une ptite remise en plus …).

  Après s’être soucié de ce que l’on achète, il faut aussi se soucier de ce que l’on avait sur soi avant d’acheter. Eh oui, avec toute cette cohue, le cerveau en prend un coup et les neurones aussi (Aaah la veste ici, oooh regarde cette jupe, iiihhh regarde …). Résultat : On oublie des paquets ou son sac à main dans la cabine, ou encore mieux, une vendeuse était en train de mettre mon manteau (que j’avais juste posé 5 sec) sur un cintre pendant que je faisais un essayage dans le rayon … Va t’en trouver ton manteau après !

  Il reste le coup classique de l’anti-vol oublié. C’est ce qui m’est arrivé ce matin. Donc j’ai bien sûr eu le droit à la sirène stridente, au vigile et aux regards des gens à l’intérieur, oui vous savez ce regard qui a l’air de dire : "Ouh, la voleuse, honte à toi ! Tu as fait sonner le gong qui te conduira droit en enfer, vilaine !"

  Enfin, Jetez un ptit coup d’œil aux remises pendant que les articles passent à la caisse. Parfois il y a des oublis niveau informatique et la remise n’est point prise en compte (m’est déjà arrivée aussi).

Conseils :

Soyez VI-GI-LAN-TE

A Suivre : La Fiévre Acheteuse

Posté par EmiliaR à 16:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 juin 2008

(J-67) Les Soldes 1 : Le petit guide de survie en milieu hostile (la jungle des étiquettes)

Je pense que cela ne vous a pas échappé : tv, radio, presse tout le monde en parle. Les Soldes d’été ont démarré !!

soldesC’est pourquoi je me permets d’en rajouter une couche avec cette présentation sommaire des folies du shopping à prix barrés.

Partie 1 : Ambiance

Tout d’abord, qu’il vente, qu’il pleuve, qu’il y ait un ouragan glaciale à l’extérieur (somme toute très rare en été je l’avoue lol) ou tout simplement la climatisation en marche, je ne saurai l’expliquer mais il fait une chaleur de dingue à l’intérieur des magasins. Donc constatation toute simple et olfactive : Ca pue la sueur !

Si on y ajoute, une anarchie complète. Ca se bouscule, ça se pousse, ça se rue sur tout et n’importe quoi (« Ah des chaussettes couleur Orange Mécanique en plus à rayure wwwaaaooooh). Ca te tripote tout et le jette en vrac … Bref, on souffle un bon coup et on essai de trouver sa place au sein de la tribu de déglinguée des soldes !

Une fois que l’on a enfin trouvé une pièce qui nous intéresse, voici l’épreuve de la cabine d’essayage … Non pas que cela me dérange de découvrir une fois de plus que : Non, non, le super pantalon que tu as par miracle sauvé du monticule de vêtements mis en boule sur une table basse. Ce pantalon que tu adores, que tu vénères, eh bien, ce pantalon ma petite quoique tu fasses. Il ne te va pas ! Trop de fesse, trop de cuisse, ou trop de miroirs grossissant dans ce magasin dis donc ?

Non ce qui m’énerve le plus : C’est faire la queue. Aux cabines d’essayage, à la caisse, aux toilettes, voir même dans les rayons eux-mêmes !

Conseils :

Une bonne hygiène (+ déo/lingettes dans son sac)

Une bonne séance de Yoga la veille (c’est optionnel)

S’habiller le plus simplement possible (soit on va plus vite en cabine, soit pour essayer direct dans les rayons)

Le plus simple en réalité, c’est de repérer la veille, de l’essayer, comme ça au moins on évite le passage en cabine.

A suivre la Partie 2 : Les Aléas

Posté par EmiliaR à 17:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 juin 2008

(J-68) Les Présentations

Me Voilà ! Quelques mots pour me présenter … (tout de même je suis une jeune demoiselle polie).

J’ai décidé de créér ce blog il y a peu de temps lorsque je me suis mise à réaliser les projets fous que je faisais.

Eh oui, jeune normande de 25 ans, j’ai pris la décision de « m’exiler » à Paris.

Pourquoi vous me direz ? Pour des tas de raisons que je distillerais au fur et à mesure de mes posts.

Sachant que je suis comment dire … Un aimant à embrouille en tout genre !!

Non ce n’est pas que je me prends la tête avec tout le monde, non, non.

Par exemple :

Pas plus tard que le we dernier. Fête de la Musique. Tranquille.

Je m’installe à une terrasse de café avec une amie (toujours tranquille).

Nous écoutons le son harmonieux des tambours, bidons et autres instruments à percussion (encore tranquille, malgré un léger début de mal de tête lol).

Une dame passe devant nous, l’air un peu baba cool, je n’y prête pas plus d’attention que ça. Bah, j’aurai dû !

Voilà qu’elle se tourne vers nous et commence à nous faire la discussion, à propos des percussions justement … (jusque là, toujours tranquille, on l’écoute et acquiesçons).

Par contre, ce que l’on a pas vu venir c’est qu’elle avait le look d’une baba, mais qu’elle était baba également … Oups, la voilà qui se met à nous crier des : « 1 et 2 » en criant pour nous imiter les tambours (inutile de préciser que les terrasses étaient pleines à craquer).

On ne sait plus quoi dire pour l’arrêter dans son élan de communion avec les tambours. On ne sait plus quoi faire non plus pour s’en débarrasser…

On tente un petit : « Oh, écoutez au loin, il y a un autre groupe de percu qui joue, vous entendez … » (Oh désespoir, va, je t’en supplie va).

Vous voyez … J’attire les gens bizarre comme des aimants. Et je vous passe le : « je me trompe de salle de ciné, le découvre un peu tard et n’ose pas bouger », « un mec décide de se jeter sous les rails le jour où je dois prendre mon avion ! », j’en passe et des meilleures !!

Si vous avez aussi ce syndrome, stp, faîtes le moi savoir ;) SOLIDARITE !

Posté par EmiliaR à 16:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]